Faire appel à un chasseur immobilier vous fera gagner du temps et de l'argent dans votre recherche d'un bien. Cependant, le service proposé par le chasseur immobilier a aussi un coût. Alors, quels sont les frais facturés par ces professionnels de la recherche d'appartements et de maisons?

Ne payez qu'en cas de succès

Tout d'abord, bonne nouvelle : à quelques exceptions près, le chasseur immobilier ne perçoit une rémunération que si la mission que vous lui avez confiée aboutit, c'est-à-dire si vous finissez par acheter le bien qu'il aura trouvé pour vous. Les honoraires sont alors encaissés au moment de la signature de l'acte authentique, chez le notaire.

Le chasseur immobilier ne facture normalement aucun frais de dossier ni frais fixes. Si vous ne trouvez pas la propriété de vos rêves, vous n'aurez rien à débourser.

Une commission

Généralement, le chasseur immobilier est rémunéré sur une commission fixée en fonction du prix de vente du bien qu'il va acquérir. Le prix évolue alors souvent de manière décroissante, selon un pourcentage du prix d'achat : plus l'appartement, la maison ou le local acheté est cher, plus le pourcentage de rémunération du chasseur immobilier diminue.

Par exemple, pour un bien dont le prix net d'achat vendeur est inférieur à 300 000 € ou 500 000 €, un chasseur immobilier peut percevoir une commission de l'ordre de 3 %. Ce taux est donc en baisse, et peut descendre jusqu'à 1,5 % au-dessus de 1,5 million d'euros. Pour des acquisitions à un prix aussi élevé, certains chasseurs immobiliers sont même rémunérés au forfait.

Dans tous les cas, vous ne payez que si la transaction est effectivement réalisée.

Une distinction avec ou sans intermédiaire

La plupart des chasseurs immobiliers feront également une distinction dans les prix appliqués selon que le bien acheté a été proposé sans intermédiaire (vente à particulier) ou avec intermédiaire (agence immobilière notamment, mandataire, etc.). Les taux sont alors inférieurs dans ce second cas.

Pour les prix liés à la location d'un bien -et non à son achat-, il est généralement préférable de se concerter directement avec le chasseur immobilier. Dans tous les cas, mieux vaut consulter les tarifs pratiqués directement auprès du professionnel, afin que ce soient ceux qui conviennent le mieux à votre cas. Cela vous permettra de l'intégrer dans le coût total d'achat de votre bien, c'est-à-dire d'ajouter le prix d'achat du bien, les honoraires du chasseur immobilier, les frais de notaire, les éventuels frais de main d'oeuvre et de décoration, et l'éventuelle commission à verser à une agence).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici