Théoriquement, avec l’investissement locatif, on peut avoir un rendement de près de 7%. Mais en pratique, ça ne pourrait pas être forcément le cas car il faut prendre en considération toute une batterie de paramètre.

Les différents types d’investissement immobilier à connaître

  • Investissement locatif

En termes de placement immobilier, l’investissement locatif reste le plus simple à réaliser. Consistant à acheter un bien immobilier pour ensuite le louer, il permet de percevoir des bénéfices après avoir déduit toutes les charges et les taxes.

  • Le placement dans une SCPI

Si vous n’avez pas l’apport nécessaire pour acheter un appartement ou une maison, il est aussi possible d’investir dans une SCPI ou Société civile de placement immobilier. Potentiellement rentable, avec ce type de placement, vous pouvez percevoir un rendement de 4 à 10%.

  • Le crowdfunding immobilier

Concept assez nouveau, le crowdfunding immobilier ressemble de très près à une SCPI. Par contre, son plus grand avantage, c’est qu’on peut faire un placement à partir de 1000 euros. Mise à part cela, son taux de rendement moyen est de 9% ce qui est assez intéressant.

Comment calculer la rentabilité d’un investissement locatif ?

  • Calcul de la rentabilité brute

En matière d’investissement locatif, le calcul de la rentabilité brute est assez simple. En effet, il faut tout simplement diviser le loyer perçu annuellement avec le prix d’achat et le multiplier par 100.

Si vous avez par exemple acheté un bien immobilier qui vous a coûté 150 000 euros. Si son loyer est de 800 euros par mois, votre rendement brut serait de 6.4%.

  • Évaluation de la rentabilité nette

Afin de connaître la rentabilité réelle de votre investissement locatif, vous devriez prendre en compte vos charges (frais de gestion, taxes, commission promoteur immobilier…). En moyenne, pour un loyer de 9600 euros annuel, il faut prévoir 10% pour les charges et environ 600 euros pour la taxe.

Si on fait le calcul donc, le revenu réel que vous allez percevoir serait de 8040 euros par an, ce qui vous fait une rentabilité nette de 5.36%.

Combien un investissement locatif rapporte réellement ?

Même si à première vue, le calcul de la rentabilité d’un investissement locatif est assez simple, en pratique, il faut prendre en compte de nombreux autres variables. Avant tout, il y a la vacance locative. Quand vous n’avez pas de locataire, cela pourrait impacter directement sur le rendement annuel de votre investissement. A titre indicatif, une seule semaine de vacance locative pourrait engendrer une perte de rendement de 2% sur l’année.

Quelques conseils pour rentabiliser son investissement immobilier

  • Bien choisir la zone géographique

En termes d’investissement locatif, le choix de la zone géographique est capital. Avant tout, il y a la prise en compte du comportement du marché immobilier (évolution des prix, taux logement vacant, profil locataire…) dans la ville où on souhaite investir. Mise à part cela, il faut aussi veiller à ce que le bien immobilier soit bâti dans une zone pinel afin de bénéficier d’une défiscalisation.

  • Ne pas se baser sur un calcul trop optimiste

Pour réussir dans un investissement locatif, il n’est pas du tout conseillé de se baser sur un calcul trop optimiste. En effet, pour mieux éviter les risques de perte, avant d’effectuer l’acquisition d’un appartement ou d’un studio, il serait plus intéressant d’être réaliste en prenant en compte différentes variables comme la prévision de la vacance locative.

  • Favoriser les avantages fiscaux plutôt que le rendement

Trop se focaliser sur un sur rendement pourrait renfermer un piège. Au lieu de cela, il vaut mieux se concentrer sur la défiscalisation. Avec la loi pinel par exemple, si vous mettez votre logement en location pendant 12 ans, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale de 21%.

  • Savoir choisir son promoteur immobilier

Même si la location d’appartement entre particulier est actuellement très tendance, chercher un locataire n’est pas une tâche mince à faire. A cet effet, il faut obligatoirement collaborer avec un promoteur immobilier. Toutefois, avant de choisir votre partenaire, songez tout de même à consulter ses références et vérifier les avis lui concernant.

  • Souscrire à une garantie locative

Dans un investissement locatif, le risque zéro n’existe pas (locataire non solvable, vacance locative, détérioration du bien…). Or, en cas de perte, vous devriez toujours rembourser votre crédit immobilier. Afin d’investir en toute sérénité, surtout si vous êtes débutant, il est assez conseillé d’opter pour une garantie locative. Pas vraiment très chère, cette assurance représente en moyenne 2.5% du montant du loyer annuel.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici