Pour embrasser une belle carrière dans l’immobilier, devenir mandataire est une bonne alternative. Métier potentiellement rentable, un mandataire immobilier agit en tant qu’indépendant et doit être inscrit au Registre Spécial des Agents Commerciaux ou RSAC.

Quelles sont les missions d’un mandataire immobilier ?

  • Estimation de bien immobilier mis en vente ou en location

En fonction de l’état et de la localisation d’un bien immobilier, le mandataire pourrait être en mesure d’estimer son prix de vente ou de location. Par la même occasion, avant de la mise en relation entre le vendeur et l’acheteur, il pourrait aussi négocier le prix.

  • Proposition de conseils aux clients

Lorsqu’une personne contracte avec mandataire immobilier, avant le choix d’un mandat auprès d’une agence, ce dernier pourrait lui fournir des conseils et pourrait également lui proposer des services d’accompagnement.

  • Recherche nouveaux prospects

Pour développer ses portefeuilles clients, le mandataire se doit de mener périodiquement des campagnes de prospection en utilisant un logiciel de mandat immobilier ou en se rendant sur les sites de petites annonces entre particuliers.

Les avantages et inconvénients du métier de mandataire immobilier

  • Avantages
    • L’indépendance :

Le plus grand atout d’un mandataire immobilier c’est qu’il travaille avant tout en toute indépendance. A cet effet, à sa guise il pourrait réaliser sa campagne de prospection chez lui ou sur le terrain.

    • Percevoir un important gain :

Lors de vente d’un mandat ou une d’une transaction immobilière un mandataire peut toucher une commission qui peut aller jusqu’à 95%. Or pour un agent qui travaille auprès d’une agence, elle dépasse très rarement les 50%.

    • Accès à différents réseaux :

Pour développer ses activités, le mandataire dispose la possibilité d’intégrer divers réseaux de professionnels en immobilier partout en France.

  • Inconvénients
    • Gestion de trésorerie assez complexe

Même si un mandataire perçoit une importante commission, il ne pourrait l’encaisser que lors de la transaction. De ce fait, cela, pourrait grandement engendrer des impacts sur la fluidité de sa trésorerie.

    • Obligation d’appartenir à un réseau

Outre une formation de qualité, pour réussir en tant que mandataire immobilier il faut appartenir à un réseau de mandataire. Or, dans la plupart des cas, cette adhésion est payante.

Quel est le statut juridique d’un mandataire immobilier ?

Le métier de mandataire immobilier est avant tout réguler par la loi Hoguet n° 70-9 du 2 janvier 1970. Obligatoirement donc, un futur mandataire devrait avoir un statut d’auto entrepreneur. Et si jamais, son CA dépasse les 70 000 euros, il devrait impérativement ouvrir une SASU ou une EURL.

  • Le régime fiscal d’un mandataire immobilier

Pour un mandataire qui réalise un CA annuel inférieur à 33 200 euros, il est exonéré de la TVA. Aussi pour la plupart des cas, les débutants optent toujours pour un régime fiscal simplifié.

Les étapes pour devenir un mandataire immobilier

  • Etudes et formation pour devenir mandataire immobilier

On peut très bien devenir mandataire immobilier sans avoir de diplôme. Néanmoins, il est tout de même recommandé d’avoir un DUT en négociation commerciale ou en immobilier. A part cela, comme c’est un métier assez complexe, il faut également entreprendre une formation spécifique avant de débuter. Pouvant couter des milliers d’euros, cette formation pourrait être présentielle ou dispenser en ligne.

  • Les formalités pour exercer le métier de mandataire

Avant de débuter comme mandataire indépendant, le concerné doit avant tout ouvrir une micro entreprise ou une société. Mais dans les deux cas, il doit obligatoirement être inscrit au Registre Spécial des Agents Commerciaux. Et pour ce faire, il faut préalablement télécharger et remplir le formulaire AC0 ou Cerfa n°13847*06 et joindre au document une copie de son modèle de contrat d’agent, un extrait de son casier judiciaire et la copie de sa pièce d’identité.

Outre ces formalités, le mandataire devrait également effectuer une publication dans un JAL (Journal d’annonce légal) après la constitution de sa société ou micro entreprise. A part cela, il ne faut également oublier de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle.

Pouvant être parfois contraignant, lors de réalisation des formalités administratives pour devenir mandataire immobilier, il est parfois recommandé de consulter un professionnel. Pour la constitution d’une société par exemple, en plus de ces procédures, il faut également rédiger ses statuts qui est un document très complexe à monter.

  • Quelles sont les perspectives d’avenir d’un mandataire immobilier ?

Après quelques années d’exercice du métier, le mandataire pourrait devenir agent immobilier ce qui lui donnerait la faculté de gérer ou de conclure une transaction de vente immobilière. Mise à part cela, il pourrait aussi monter lui-même sa propre agence immobilière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici